Industrie du textile : Quels sont les techniques et les métiers du secteur ?

Temps de lecture estimé : 7 minutes

L'industrie du textile concerne l'ensemble des activités liées aux tissus, de la conception à la commercialisation en passant par la fabrication. Ce secteur comprend une grande variété de métiers couvrant toute la chaîne de fabrication et de transformation des matières premières fibreuses. Découvrons un panel des types de tissus, leurs applications et les techniques et métiers qui les façonnent.

Sommaire : 

 

Les types de tissus

Les matières textiles peuvent être classées selon trois catégories.

On distingue tout d’abord les matières naturelles d’origine végétale ou animale. Parmi cette classe, on retrouve la laine obtenue par toison et qui se décline en plusieurs matériaux de grande qualité comme le mérinos. La soie est, elle, issue du produit des vers à soie. Le coton d’origine végétale est une fibre qui allie douceur et confort. On peut aussi citer le lin extrait des fibres de la plante du même nom.

Dans la seconde catégorie, les matières artificielles sont conçues avec des fibres issues de la cellulose extraite des végétaux. On peut y discerner entre autres la viscose de la cellulose de bois, le modal, le cupro ou l’acétate de cellulose.

En dernière classe, on retrouve les matières synthétiques produites par synthèse de composés chimiques issus principalement d’hydrocarbures ou d’amidon. Dans les matériaux répandus se trouve le polyester, le polyamide, l'élasthanne ou l’acrylique.

La création et la récolte de ces matières premières représentent la première étape avant d’être transformées par les différentes techniques de tissage.

Les techniques de création du textile

Au départ du processus de fabrication, les matières premières précédemment citées sont transformées en fils. Les diverses méthodes sont la filature, le guipage, le moulinage ou encore la texturation. Les fils unidimensionnels sont ensuite tissés ou tricotés pour obtenir des surfaces textiles bidimensionnelles ou tridimensionnelles.

Les surfaces textiles obtenues sont ensuite ennoblies, la plupart du temps pour donner une couleur ou des propriétés particulières (comme l’enduction par exemple).

Une technique alternative traite les fibres en les cardant et en liant leur nappe thermiquement ou par un liant adhésif. Ce type de textile est dénommé le non tissé.

Outre l’usage pour les habits, meubles ou linges de maison, les textiles servent également pour les routes, les chemins de fer (géotextiles), pour drainer des terrains ou pour faire pousser des plantes (agrotextiles), et autres applications techniques. Certains tissus permettent aussi de répondre à des normes d’EPI pour les vêtements de travail comme ceux destinés à la haute visibilité afin de répondre à la norme EN ISO 20471.   

 

Les métiers du textile

En amont de la fabrication, les métiers des départements de recherche et développement permettent de conceptualiser les innovations toujours plus évoluées des matières textiles, de la mode, de l’habillement professionnel et des diverses applications alternatives. Avant la création en série, les prototypistes, les coordinateurs de production ou les responsables de création sont voués à concrétiser les projets de lignes de vêtements.

Au niveau de la production, les machines à tisser sont prises en charge par des techniciens de maintenance. La fin du processus amène les produits aux mains des coloristes et autres traitements qui succèdent au tissage. Tous les produits finis et les étapes de confection sont aussi guidés par des contrôles qualité aux mains d'un personnel attitré.

Le cycle de vie des vêtements du quotidien ou des tenues professionnelles englobe ainsi de nombreuses techniques et autant de professions. Toutes ces facettes de la création du textile permettent de couvrir les besoins essentiels du monde moderne aussi bien professionnel que de la vie de tous les jours.

Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire