Vendeurs en animalerie : Quels atouts pour prendre soin de nos animaux ?

Aujourd’hui, de plus en plus de foyers comprennent en leur sein un animal de compagnie. Les animaux requièrent une attention toute particulière, que ce soit au niveau de l'alimentation, des soins, du confort, ou bien du jeu. Pour tous ces aspects, les personnes qui souhaitent subvenir aux besoins de leurs compagnons peuvent trouver tout ce qui peut assurer la santé et le bien-être des animaux en boutiques d'animalerie. Outre le large choix de produits adaptés, c’est l’aide du vendeur en animalerie qui peut s’avérer précieuse. Quels sont les enjeux de ce métier ?

Les missions

Cette activité commerciale sédentaire est vouée à aider les clients pour la vente de produits destinés aux animaux domestiques. Cette profession s’exerce en magasins spécialisés comme les animaleries et les jardineries, ou bien aux rayons animalerie de la grande distribution et des magasins de bricolage. Aussi appelé conseiller en animalerie, celui-ci est à l’écoute du client, mais est également un intermédiaire avec les fournisseurs, les responsables de magasin et les services vétérinaires.

Sa mission première est l’accueil et le conseil client. Il permet de guider les particuliers concernant les besoins des animaux, de leurs conditions d’habitat à leurs besoins alimentaires, en passant par le suivi de leur santé. Il peut alors orienter au mieux les achats des clients à qui il apporte ses connaissances.

En tant que responsable de la boutique animalière, il gère la gestion des produits et de leur mise en rayon. Il est chargé des commandes auprès des fournisseurs, des inventaires, de la réception de marchandises et des autres tâches de l’approvisionnement.

Pour assurer au mieux ses fonctions, le conseiller doit se parer de la tenue appropriée. Quand il travaille dans une enseigne de grande surface ou de magasin spécialisé, il peut arborer un haut personnalisé aux couleurs de l’entreprise et un pantalon sobre et confortable. Ses chaussures n’auront pas besoin d’être coquées, mais pourront être dotées de semelles antidérapantes pour les sols lisses des boutiques.

Les qualités du conseiller en animalerie

Outre ses connaissances du monde animal, le conseiller doit faire preuve d’autres qualités tout aussi importantes à la bonne tenue du lieu de vente. Ce métier est en premier lieu assez physique, notamment du point de vue de l’entretien que l’on mentionnait plus haut. Il doit faire de nombreux déplacements dans les rayons durant toute la journée.

Métier en contact direct avec le client, le conseiller est apte à offrir un service courtois et à l’écoute des besoins, tout en sachant vanter les mérites des divers produits. Aujourd'hui les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnies) ne sont donc pas vendus à la légère et le conseiller offre toutes les informations nécessaires à la vie sereine de ces animaux de plus en plus populaires. La législation va évoluer très prochainement sur divers aspects que nous vous exposerons dans un second temps. 

Le parcours

Ce métier conjugue les savoir-faire du domaine de la vente et de la distribution avec celui du monde animal. Pour ces compétences particulières, deux diplômes permettent d’aboutir au métier de conseiller en animalerie.

- Le bac pro TCVA (Technicien Conseil Vente en Animalerie)

- Le Certificat de Qualification Professionnelle de vendeur en jardinerie option animalerie

Lié au secteur animalier, ce métier demande des connaissances précises sur la biologie, la physiologie, le comportement et l’entretien des animaux de compagnie. Chaque animalerie doit alors employer au moins une personne détenant un certificat de capacité.

Anciennement le CCAD (Certificat de Capacité Animaux de Compagnie), désormais l’ACACED (Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques), ce certificat est octroyé sur justificatif d’un diplôme du domaine animalier. Il est sinon accordé suite à un test de connaissances. Pour exercer en tant que salarié dans une animalerie, ce certificat n’est donc pas obligatoire, mais est toujours un avantage supplémentaire pour constituer une équipe qui pourra répondre au mieux aux besoins des clients et de leurs animaux.

Le vendeur ou conseiller en animalerie est un atout indéniable pour de nombreux foyers comportant des animaux de compagnie. Grâce à ses connaissances du bien-être animal, il est apte à guider aux mieux ses clients pour qu’ils puissent choisir les produits les plus appropriés pour la vie sereine des compagnons domestiques.

LA LÉGISLATION

Depuis le jeudi 21 octobre 2021, de nouvelles mesures ont été prises concernant le bien être ainsi que la vente d'animaux domestiques. En effet, à compter du 1er janvier 2024, la vente de chiots et de chatons en animalerie sera interdite tout comme la présentation d'animaux en vitrines. En parallèle, un certificat de connaissances sera mis en place, détaillant les besoins spécifiques de l'animal, dans le but de palier aux achats impulsifs. De plus, la vente en ligne sera strictement encadrée afin de lutter contre le trafic.

Les sanctions quant à elles, seront bien plus lourdes en cas d'actes de cruauté envers un animal, ainsi que lors d'un abandon. L'exploitation commerciale d'espèces sauvages est amenée à disparaître en interdisant leur acquisition et reproduction dans un délai de 2 ans, tout comme leur présence dans les cirques itinérants d'ici 7 ans. 


Pour finir, la détention de cétacés dans les delphinariums sera strictement interdite dans un délai de 5 ans, tout comme l'élevage de visons d'Amérique et d'animaux d'autres espèces exclusivement élevés pour la production de fourrure.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire