Les différents types d'horticulture

D'une grande diversité, la filière horticole englobe de multiples activités qui découlent toutes de l'art de cultiver les jardins. Il s'agit d'une filière dynamique représentée en France par plusieurs dizaines de milliers d'entreprises spécialisées dans la production, la vente ou l'utilisation des végétaux. Cela représente près de 170 000 emplois. Pour autant, la production horticole française couvre moins de la moitié de la consommation nationale et le pays importe principalement depuis les Pays-Bas.

 

L'horticulture continue de se développer de manière soutenue ces dernières années afin de répondre aux besoins de plus en plus grands des consommateurs. Il ne s'agit pas seulement de nourrir la population, mais aussi de veiller à la qualité des produits tout en respectant l'environnement. Grâce aux progrès technologiques effectués en matière de mécanisation et d'automatisation, les différentes techniques utilisées par les productions horticoles françaises vont de pair avec des préoccupations plus écologiques.

 

En fonction de ses différentes spécialisations, l'horticulture peut être légumière, fruitière ou ornementale, mais elle compte en réalité bien d'autres variantes. En sont exclues toutes les branches qui se rattachent aux secteurs céréaliers, sylvicoles ou oléagineux, relevant eux directement de l'agriculture.

 

 

L'horticulture légumière et fruitière

Centrée sur la culture des plantes potagères pour un usage alimentaire, l'horticulture légumière ou maraîchère est directement liée à notre mode de consommation. Elle se concentre sur le fruit des plantes appartenant à la grande famille des légumineuses. Les producteurs maraîchers vendent leurs récoltes soit en circuit court (directement aux consommateurs) sur les marchés, soit en circuit long via l'industrie agroalimentaire, les grossistes et les supermarchés.

 

L'horticulture et l'arboriculture fruitières produisent toutes les deux des fruits destinés à la consommation. Elles englobent toutes les sortes de fruits, y compris les fruits à pépin, et impliquent une production en vergers.

 

 

L'horticulture ornementale

D'intérieur ou d'extérieur, l'horticulture ornementale vise à embellir les jardins à l'aide de plantes d'agrément ou de fleurs cultivées de manière professionnelle. Elle regroupe plusieurs branches d'activités spécialisées dans les fleurs et feuillages coupés, dans les plantes en pots et en massifs, dans les végétaux de pépinières ou dans les bulbes à fleurs. En serres ou à l'air libre, l'objectif de la floriculture est de faire ressortir du mieux possible la beauté des fleurs à travers leurs couleurs, mais aussi leur parfum.

 

 

L'horticulture ornementale rejoint aussi l'activité des pépiniéristes qui élèvent de jeunes pousses pour en faire des arbres ou des arbustes destinés à rejoindre des parcs. Ils peuvent également prendre en charge le développement des plants forestiers dans une démarche de reboisement.

 

 

À grande échelle, la floriculture se prolonge à travers le travail des paysagistes qui façonnent les espaces verts en aménageant les parterres comme de véritables compositions florales. Les plantes pour massifs ornent généralement les bordures des allées afin de colorer les jardins. Il en existe une très grande variété. L'aménagement des espaces paysagers peut aller de simples parcs et jardins à des communes entières et doit prendre en compte l'entretien des sols et des végétaux.

 

 

Équipements et modes de production

Tous les types d'horticulture adoptent des modes de productions variés tels que la culture à même la terre, la culture hors-sol, la permaculture, la serriculture ou même l'aquaponie. Dans ce dernier cas, les déchets produits par les poissons deviennent des nutriments pour les plantes. Dans le cas de la serriculture, les végétaux cultivés à l'intérieur d'une serre ont l'avantage de bénéficier de conditions de développement contrôlées et adaptées de manière artificielle (luminosité, humidité, température...). Elle permet non seulement de produire des végétaux dans des régions peu adaptées à leur développement naturel, mais aussi de prolonger la période de récolte.

 

 

Dans le cadre de son activité, l'horticulteur doit s'équiper de tenues adaptées et d'accessoires tels que des gants anti-coupure, des chaussures de travail et des bottes imperméables, voire de lunettes de protection conformes au minimum à la norme EN 166. Choisissez de préférence un pantalon de travail permettant le port de genouillères selon la norme EN 14404. Il existe toutes sortes de vestes thermiques, de bodywarmers mais aussi d'ensembles de pluie qui vous permettront de suivre l'évolution des saisons sans être gêné dans votre travail.

 

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire