Vêtements de travail : Bien s’équiper contre la pluie

Il est capital de bien s’équiper contre la pluie, surtout si vous êtes exposé(e) à des averses sur de longues périodes. Dans le panel de vêtements qui peuvent vous protéger, le choix s’étend de la veste déperlante adaptée aux faibles pluies, à l’équipement imperméable complet pour des épisodes plus intenses. Faisons le point pour mieux s’y retrouver.

  

Vêtements déperlants et imperméables

La résistance à l’eau peut être classée en deux principales catégories qui déterminent à quel point un vêtement peut être adapté pour supporter l’assaut de l’eau.

Un tissu déperlant permet à l’eau de glisser sur le vêtement pour limiter la pénétration de celle-ci. La plupart des tenues déperlantes acquièrent cette propriété par le biais d’un traitement enduit sur le dessus du tissu. Si l’eau s’écoule sur le tissu, cette solution n’est toutefois pas adaptée aux fortes intempéries et à un volume important. Une veste ou un pantalon déperlants pourront ainsi préserver des faibles pluies et averses.

Un tissu imperméable lutte plus efficacement contre la pénétration de l’eau. Le vêtement doit préserver contre la pénétration de l’eau et doit également être doté d’éléments étanches (coutures thermo-soudées, zips étanches) afin de certifier l’imperméabilité. Plus à même de protéger contre les fortes pluies, le vêtement imperméable peut être associé à un traitement déperlant pour une solution plus complète.

Dans les deux cas, les capacités de résistance à l’eau se dégradent avec le temps et l’exposition répétée, et offre donc une protection plus réduite au fil des usages. Avec un entretien soigné et la possibilité de retraiter le vêtement avec un produit imperméabilisant, vous pouvez faire en sorte de prolonger les propriétés de votre vêtement.

 

La norme EN 343

Cette norme pour les vêtements de travail régit et classifie les performances de résistance à l'eau. Un produit répondant à cette nomenclature présente deux marquages pour déterminer ses points forts :

- La résistance à la pénétration d’eau, classée de 1 à 3 (3 étant le niveau le plus performant). Elle indique les capacités d’imperméabilité du vêtement et sa robustesse face à la pression exercée par les chutes d’eau.

- La résistance évaporative également classée de 1 à 3. Elle montre la résistance à la vapeur d’eau et détermine la respirabilité du tissu. Un vêtement hautement respirant aura donc une classe élevée pour montrer qu’il peut évacuer efficacement la transpiration. Un facteur important à prendre en compte pour ne pas accumuler la sueur et risquer un refroidissement rapide du corps.

 

Type de vêtements anti-pluie

Comme nous l’avons vu, selon l’intensité de la pluie, il faudra opter pour types de vêtements différents. Nous pouvons présenter quelques exemples à même de vous protéger des intempéries.

Une protection coupe-vent et déperlante répandue est la veste Softshell. Elle est munie de 3 couches distinctes ayant chacune leur rôle protecteur. La couche externe est déperlante pour protéger des faibles pluies. La seconde est une membrane respirante pour évacuer la transpiration et réguler la température interne. Enfin la couche interne de type polaire offre la possibilité de garder le corps au chaud et rend le vêtement confortable.

Bien que chaude et coupe-vent, une Softshell ne suffira pas en cas d'importantes chutes de pluie ou de neige. Il faudra avoir recours à une solution imperméable de type Hardshell telle qu'une parka. De conception similaire à la Sofshell, ce sera cependant la couche extérieure qui fera barrière face aux grosses intempéries.

En plus des vestes, manteaux et parkas, les pantalons peuvent aussi avoir les caractéristiques exigées par la norme EN 343.

En cas de fortes pluies, la visibilité peut se retrouver fortement réduite (d’autant plus de nuit), une tenue haute visibilité imperméable sera donc une alliée indispensable pour votre protection et votre sécurité.

Pour une immunisation renforcée et complète, il convient de se munir d’accessoires pour lutter plus ardemment contre les intempéries. Des gants antifroid de norme EN 511 peuvent présenter une caractéristique d’imperméabilité plus ou moins élevée selon le modèle. Les chaussures de travail, de protection et de sécurité (classées respectivement sous les normes EN ISO 20347, 20346, 20345) peuvent posséder, selon leur classe, des capacités hydrofuges cataloguées sous les sigles WRU et WR. La première définit une tige de chaussure résistante à l’eau, alors que la seconde correspond à une protection sur l’ensemble de la chaussure.

 

Si votre corps de métier vous astreint à un travail en extérieur, vous avez donc un vaste choix d’équipements qui vous permettront de vous acclimater à des conditions difficiles. Définissez alors bien vos besoins pour trouver la tenue qui vous accompagnera idéalement sur le terrain.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire