Norme 14404 : Quelles protections pour les genoux ?

Standard européen définissant les obligations relatives aux protections individuelles (EPI) pour les genoux, la norme EN 14404 a été mise en place afin de répondre aux besoins de nombreux corps de métiers dans le BTP ou l'artisanat. Depuis sa création, les marques rivalisent de créativité pour proposer aux professionnels un large choix de genouillères et de vêtements de travail conformes aux exigences de cette norme.

 

 

Les professionnels concernés

Sont concernés par ces équipements normés EN 14404, tous les métiers impliquant une position de travail agenouillée : maçons, carreleurs, plombiers, etc. Pantalons et genouillères doivent être parfaitement ajustés, c'est-à-dire sans risques de frottements ou de glissements. En termes de tailles, il faut savoir que certains types de genouillères peuvent être raccourcis si besoin pour s'adapter au mieux aux différents modèles de pantalons de travail. Dans tous les cas, l'intégralité du genou doit être protégée sur une zone d'au moins 24 x 15 cm. Selon la nature des sols et le type de pression exercée sur les genoux, les protections pourront offrir ou non une résistance à la pénétration. Les tests prennent en compte l'absorption des chocs, la résistance à la perforation par des objets pointus ou tranchants, ainsi que la capacité à répartir la pression sur toute la surface du genou. Cela donne la classification suivante :

 

Les différents niveaux (ou classes) de protection

  • Niveau 0 : Sur sols plats où aucune résistance à la pénétration n'est exigée
  • Niveau 1 : Sur sols plats où une résistance à la pénétration d'au moins 100N est exigée
  • Niveau 2 : Sur des revêtements difficiles où une résistance à la pénétration d'au moins 250N est exigée

 

 

Quelles obligations pour les employeurs ?

Tout employeur a le devoir de respecter les normes en matière de sécurité au travail, c'est donc à lui qu'incombe l'obligation d'équiper ses salariés avec des protège-genoux certifiés par la norme EN 14404. Lorsqu'un professionnel travaillant à genoux n'est pas suffisamment protégé, il court le risque de s'exposer à des lésions sévères telles que l'hygroma du genou, une inflammation de la rotule considérée comme une maladie professionnelle, parfois irréversible.

 

 

L'ensemble pantalon de travail + genouillères

La norme EN 14404 n'a de sens que si l'on considère l'ensemble formé par un pantalon de travail et des genouillères adaptées (si possible du même fabricant). Les performances d'un vêtement ne sont pas valables dans le cas contraire, sauf si les genouillères sont fixées directement et de manière permanente sur le vêtement, comme sur ce modèle de pantalon Caterpillar. De plus en plus de pantalons multipoches mais aussi de salopettes et de combinaisons de travail disposent de poches à genouillères certifiées EN 14404. Il s'agit le plus souvent de protections de type 2, selon les catégories distinguées ci-desous.

 

Les différents types de protection

  • Type 1 : Protection des genoux indépendante de tout vêtement et fixée autour de la jambe
  • Type 2 : Mousse plastique insérée dans les poches des pantalons de travail, au niveau des genoux
  • Type 3 : Équipement non fixé au corps mais mis en place lors du déplacement de l'utilisateur
  • Type 4 : Accessoire ayant des fonctions supplémentaires comme un cadre aidant à se relever ou à s'agenouiller

 

 

Le cas des protections de type 1 concerne les genouillères indépendantes, à sangle ou à cordon élastique, qui s'attachent directement autour de la jambe, par-dessus un pantalon par exemple. Les protections de type 2 sont des plaques de protection en mousse plastique nécessitant le port d'un pantalon de travail. Ce dernier doit être équipé de poches permettant de glisser directement les genouillères à l'intérieur. Les protections de type 3 sont des équipements spécifiques qui ne sont pas fixés au corps mais qui sont mis en place lors du déplacement de l'utilisateur. Ils peuvent être indiqués pour les genoux pris dans leur ensemble ou bien séparément. Enfin, les protections de type 4 bénéficient de caractéristiques supplémentaires bien spécifiques, par exemple un cadre prévu pour faciliter le fait de s'agenouiller ou de se relever.

 

 

D'une manière générale, la norme EN 14404 implique des obligations de marquage bien précises qui permettent de connaître les exigences mécaniques en termes de consistance et de répartition de pression, le degré de confort ou encore les dimensions des zones protégées. Si vous êtes amené à porter des genouillères de façon régulière dans le cadre de votre travail, nous vous conseillons d'opter pour des modèles de type 2 qui se glissent à l'intérieur d'un pantalon de travail adapté. Si, en revanche, le recours à un EPI normé EN 14404 n'est pour vous qu'occasionnel, préférez les genouillères de type 1 qui pourront venir se rajouter sur n'importe quel vêtement.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire