Métiers de la forêt : Les ouvriers du bois

 

En France, la forêt couvre 30 % du territoire national, ce qui la place en 4ᵉ position en Europe en termes de superficie. Fort de ces grands espaces et d’une diversité de 137 espèces différentes, les milieux boisés représentent donc un secteur crucial du pays. Pour gérer, entretenir, alimenter la production du bois et assurer la santé de ces espaces précieux, nous allons nous attarder sur quelques-uns des principaux métiers qui veillent à la préservation de nos forêts.

 

Le technicien ou agent forestier

Aussi appelé garde forestier, il est celui qui s’assure de la bonne gestion, du suivi et de l’entretien de la forêt. Il est garant du respect des lois et règlements sur un territoire donné. Il est donc dans la capacité d’établir des procès-verbaux dans les cas d’infraction (comme les défrichements sauvages par exemple).

L’agent forestier participe à la préparation des documents de gestion de la forêt concernant l’aménagement et la gestion des travaux. Il doit donc mettre en œuvre les interventions de sylviculture, effectuer le martelage (marquage des arbres à abattre) et superviser le travail des ouvriers du bois lors de la coupe et autres tâches.

Le technicien possède une excellente connaissance de l’écosystème forestier et des travaux sylvicoles. Il est au fait des réglementations et doit entretenir un sens du contact afin de communiquer avec les différents usagers de la forêt.

 

 

Le bûcheron

Il est l’ouvrier habilité à effectuer les coupes de bois. Il manie principalement la tronçonneuse pour l’abattage et la taille des arbres tout en veillant à ne pas endommager l’environnement forestier (jeune semis, autres arbres, etc). Lors de ses coupes, il assure l’ébranchage et le tri pour le débardeur de bois. Il sait identifier le marquage des arbres, déterminer les volumes de bois abattus et respecter les règles de sécurité de travail.

À ce titre, en plus des caractéristiques des équipements essentiels du forestier, le bûcheron doit se doter de protections anti-coupures régis par la norme EN 381. Cette dernière est divisée en plusieurs parties qui couvrent l’ensemble du corps. EN 381-5 pour les pantalons, EN 381-7 pour les gants, EN 381-11 pour le haut du corps (veste) et EN 381-9 pour les chaussures ou bottes de sécurité. Ces équipements de protection sont ensuite catégorisés par une classe allant de 0 à 3 en fonction de la vitesse de la chaîne (respectivement par classe : 16 m/s, 20 m/s, 24 m/s et 28 m/s). Le bûcheron doit également porter un écran ou des lunettes de protection, ainsi qu’un casque anti-bruit en plus de son casque de protection (la marque Uvex propose pour cela un casque forestier tout-en-1).

 

L’opérateur de sylviculture et de reboisement

Son rôle consiste à la réalisation des principaux travaux de reconstitution et d’entretien des milieux forestiers. Il s’occupe de planter de nouveaux arbres, dégager dans les jeunes peuplements, tailler, élaguer. Il entretient les routes et chemins forestiers, les aménagements touristiques et de protection contre le gibier. Il abat également le bois de très faible diamètre.

Grâce à son activité, il permet de garantir la bonne évolution des jeunes peuplements et veille à l’entretien sain des arbres le long de leur vie. L’opérateur possède pour cela une parfaite connaissance des besoins et des règles de culture du milieu forestier.

 

 

Le chauffeur grumier et le conducteur d’engins forestier

Le premier se charge de transporter les grumes (le bois abattu) grâce à un camion grumier en bord de routes ou sur pistes forestières. La charge est opérée par une grue équipée sur le camion et dotée d’un grappin. Le chauffeur assure alors le transport du bois vers les exploitants en charge.

Le conducteur d’engins est lui positionné sur les machines d’abattage, d’ébranchage, de tronçonnage, ou de débardage. Avec ce type d’engins massifs, il peut travailler sur des arbres de grands volumes ou inaccessibles pour un bûcheron seul.

Ces deux postes requièrent des compétences dans le maniement d’appareils mécaniques. Outre les actions sur le bois et la prise de commande des engins, les ouvriers sont chargés de l’entretien des machines. Ils doivent également s’assurer du respect des règles de sécurité dans l’utilisation de tels appareils.

 

L’équipement essentiel

Les travailleurs du secteur forestiers seront forcément voués à agir sur le terrain. Ils doivent donc s’équiper pour garantir leur sécurité avec plusieurs éléments indispensables aux tâches forestières.

Les ouvriers et responsables de chantiers en forêt doivent donc porter un casque de protection pour se prémunir des risques de chocs lors de chutes d’objets. Un casque répondant à la norme EN 397 sera à même de remplir cette fonction.

Des chaussures ou bottes de sécurité coquées de norme EN ISO 20345 pourront garantir de se déplacer sans risques sur les terrains difficiles. Les bottes de classe S5 de la marque Portwest subviennent aisément à ce besoin.

Au niveau de la tenue, les ouvriers forestiers doivent arborer des vêtements aux couleurs vives ou aux caractéristiques de haute visibilité pour rester bien en vue. Étant défini par un travail en extérieur, l'ouvrier doit devoir faire face à différentes conditions météorologiques. Soit en se protégeant de la pluie, soit en portant des habits chauds contre le froid. Plusieurs vêtements de la marque Carhartt ont gagné une excellente réputation pour ce genre de métiers.

En complément, des paires de gants protecteurs seront à même d’éviter les blessures lors du maniement de chutes de bois et branchages.

Le bûcheron qui manie une scie à chaîne telle la tronçonneuse devra quant à lui, en plus de l’équipement de base, être outillé de protections anti-coupures et anti-bruit comme nous l’avons déjà détaillé plus haut.

 

 

Comme nous venons de le voir, le travail en forêts demande une large gamme de compétences et requiert toute une équipe d’ouvriers et techniciens pour exploiter pleinement les forêts de France et les maintenir en bonne santé. Ces métiers en contact direct avec la nature ont un rôle capital à jouer dans la préservation de ces précieux espaces vivants.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire