Lutter contre le froid avec des techniques simples

Lorsque l'on vous parle de bivouac en hiver, vous pensez directement au paysage fantastique que vous pourrez être amené à observer. Ce genre d'escapade suppose toutefois des aspects plus difficiles à prendre en considération, c'est pourquoi il est primordial de bien vous équiper afin d'être au mieux préparé.

La tenue

Si vous êtes amené à partir en bivouac en période hivernale, il vous faudra respecter la règle des trois couches (respirante / thermique / protectrice).

- La première couche, correspond à la couche respirante qui a pour fonction d'évacuer votre transpiration. L'eau est le meilleur allié du froid et sera donc votre pire ennemi. Optez pour un tee-shirt en laine ou en fibres synthétiques respirantes et oubliez le coton qui est une matière hydrophile.

- La couche thermique composera votre deuxième couche. Sa fonction sera de conserver la chaleur produite par le corps en emprisonnant l'air. Le choix d'une polaire ou d'un pull en laine sera parfait pour cette protection intermédiaire.

- La troisième et dernière sera la couche de protection. Elle vous permettra de vous protéger de toutes les intempéries extérieurs comme la pluie, le vent, mais aussi la neige. Le choix d'une doudoune ou une veste hardshell est idéal. 

 

Chaque protection possède des fonctions spécifiques. En effet, les vêtements qui répondent à un besoin bien précis perdent en efficacité sur d'autres propriétés. Pour une protection optimale, il est essentiel d'entretenir vos équipements, car la saleté et la graisse bouchent le passage de l'air. Une tenue trop serrer ou trop ample ne vous protègera pas comme il se doit, c'est pourquoi il est important d'avoir des vêtements à sa taille.

De plus, n'hésitez pas à parcourir les produits d'entretien de la marque Grangers, qui vous permettront d'entretenir, de laver et même d'imperméabiliser vos équipements.

Le sac de couchage

Le sac de couchage vous permettra d'affronter la nuit, qui est le moment le plus froid de la journée. Un sac de couchage adapté vous permettra de passer une nuit confortable, mais aussi de vous ressourcer un maximum pour le lendemain.

Pour faire votre choix, il faut prendre en compte trois niveaux de températures : confort, limite et extrême, déterminées en tenant compte :

- d'une humidité faible ;

- d'un habillement limité ;

- d'un mouvement d'air limité ;

Il est important de se focaliser sur la température confort, la température limite et extrême ne vous assurant en aucun cas une nuit agréable. 

La température limite ne seras pas assez chaude pour les basses températures et la température extrême seras trop chaude et vous feras transpirer.

De plus, si vous souhaitez obtenir plus d'information afin de choisir votre sac de couchage n'hésitez pas à consulter nos 5 conseils pour bien choisir son sac de couchage.

La température

Lorsque notre corps est en mouvement, nous utilisons de l'énergie pour faire fonctionner les muscles ce qui génère de la chaleur. Lors de votre expédition, le but est de ne pas avoir trop chaud sinon vous allez transpirer. Si c'est le cas, cela est inconfortable et laisse échapper la chaleur. Si vous avez trop chaud, il est conseillé d'utiliser les ouvertures et fermeture de vos vêtements, d'enlever une épaisseur ou même de ralentir.

Vous devez trouver l'équilibre, là où le froid est confortable afin de ne pas transpirer. En restant au sec, on limite la transpiration par les ouvertures et donc, le risque d'avoir froid.

 

Le campement

Avant de vous installer, vous devez d'abord savoir d'où vient le vent. Il est préférable de choisir un abri naturel afin d'éviter les intempéries. Il fait plus froid dans les cuves, la masse d'air froid s'y accumule alors que l'air chaud monte. Installez-vous sur la médiane et non au sommet, là où le vent est plus ou moins puissant. Exposez votre tente en direction du sud-est pour avoir le soleil au réveil et positionnez la perpendiculairement au sens du vent pour éviter le courant d'air glacial. L'utilisation d'une couverture de survie épaisse sous la tente vous permettra de vous isoler du froid et de vous assurer que la tente ne colle pas à la neige.

Il faut choisir un microclimat favorable pour son lieu de campement, avoir une tenue de rechange et se changer après s'être arrêté sur son lieu de bivouac. Si votre tente n'est pas abritée par un élément existant, faites un mur à vent de 50 cm à environ 3 mètres de la tente, à l'aide de neige ou d'un autre élément naturel.

Il est essentiel de faire sécher ses vêtements mouillés pour le lendemain en faisant un feu si les conditions sont propices. Pour le soir, opter pour un repas léger et digeste avec une boisson chaude, le système digestif utilisant une grande partie de l'énergie de notre corps pour digérer. Il faut se nourrir suffisamment, mais pas avec excès. Avant de dormir, faites monter votre chaleur corporelle en faisant quelques mouvements, mais pas trop, pour ne pas transpirer.

Il ne faut pas trop s'habiller dans son sac de couchage. Si vous avez trop chaud, vous allez transpirer et votre sac de couchage ne jouera plus son rôle. Optez pour des sous-vêtements en laine mérinos, comme ceux de la marque Woolpower. N'oubliez pas de bien fermer votre sac de couchage, votre bouche et votre nez doivent être à l'air libre pour ne pas créer de condensation.

L'utilisation d'une bouillote et de doublure de sac de couchage légers, permettent d'augmenter votre confort pendant les nuits froides.

Il ne faut pas se retenir d'uriner, en effet, en plus de provoquer des maux de ventre, se retenir consomme des calories pour rien. 

Les ventilations de votre tente doivent être ouvertes afin éviter toute condensation provenant de votre respiration pendant le sommeil.

 

Attention

Il ne faut surtout pas allumer son réchaud à l'intérieur de la tente, un grand nombre d'entre elles sont extrêmement inflammables et l'accumulation de monoxyde de carbone peut vous être fatale. De plus, tenter de réchauffer votre sac de couchage avec votre réchaud est à proscrire. Ils sont généralement fabriqués à partir de matières hautement inflammables. 

La consommation d'alcool est également déconseillée, l'alcool déshydrate et transforme la chaleur en sensation de froid plus intense. Il est également déconseillé de trop manger. La digestion est une énorme consommatrice d'oxygène et de calories.

Contrairement aux avis reçus, la soie ne tient pas chaud. Elle permet de rafraîchir la peau et peut être utilisée lors de vos sorties en été. Si vous êtes amené à effectuer une sortie en période estivale n'hésitez pas à essayer notre drap en soie de la marque Patrol.

L'utilisation d'une couverture de survie enroulée dans le sac de couchage est à oublier, vous allez créer de la condensation et donc, mouiller votre sac de couchage.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire