L'auto-défense

Aujourd’hui, l’insécurité est de plus en plus présente dans les rues ou même dans les transports en commun. Ceci s’explique par une hausse de la délinquance et place de nombreuses personnes dans des positions inconfortables lorsqu’elles sont amenées à se déplacer de nuit ou dans un lieu inconnu. Personne n’est à l’abri d’une attaque physique et verbale mais il ne faut pas oublier que les femmes sont, tout de même, plus exposées à ce risque. 

C’est pourquoi, de plus en plus de moyens sont mis en place afin de pallier à ces incidents de la vie quotidienne. La pratique de l’auto-défense se propage de plus en plus sur le territoire français avec l’apprentissage de sports aussi variés que le Krav-Maga, le Systhéma, la boxe de rue ou plus traditionnels comme le tai jitsu, le ju jitsu ou l'aïkido. Dans cet article, nous allons aborder les différents aspects de ces pratiques ainsi que les moyens à mettre en place lors d’une éventuelle agression.  

     

Présentation

     

Le self défense qui se traduit par l’auto défense, est le fait de se défendre soi-même contre une agression. Cette technique permet de développer la confiance, le sentiment de sécurité, mais aussi l’estime de soi. Ces cours voient leurs fréquentations doubler tous les ansIls rencontrent un franc succès et se tiennent généralement dans des clubs d’arts martiaux.  

La défense personnelle est issue des arts martiaux traditionnels qui ont été développés durant les siècles de guerre. Ils sont donc issus d’une longue expérience et ont prouvé leur efficacité. Par exemple, la pratique du Krav Maga, moyen d’auto-défense d’origine juive et israélienne, combine des techniques provenant de la boxe, du judo, du ju-jitsu, de la lutte et du karaté. Il peut permettre à un individu de sortir d’une situation délicate face à un agresseur plus imposant physiquement à l’aide de gestes rapides et précis. 

Il est à noter noter que l’utilisation ainsi que les pratiques ont été transformées par différents phénomènes tels que l’arrivée des armes à feu. 

     

Un peu plus de détail

     

Ouverts à tout le monde, débutants comme experts en arts martiaux, ces sports d’autodéfense sont de plus en plus utilisés par la gente féminine. L’appropriation des techniques de défenses physiques, verbales et psychologiques ainsi que la répétition de ces gestes et actions permettent de se sentir confiant face à un éventuel agresseur.  

Ces techniques très diverses et variées peuvent s'inspirer de celles utilisées dans l’armée ou par les forces de l’ordre. De plus, il est également possible de répondre à une agression avec des objets du quotidien tel qu’un journal plié, un stylo ou même un parapluie. Des professionnels peuvent vous enseigner ces différents modes d’action. Ainsi, vous améliorerez votre forme physique, mais vous pourrez également développer ou acquérir des aspects de votre personnalité telle que l’autonomie personnelle, l’estime de soi, la confiance, le sentiment de sécurité ou encore la gestion de la peur. Vous constaterez rapidement qu'une amélioration dans votre “entrainement” vous impactera dans bien des domaines de la vie courante.  

Sachez que peu importe la taille, le poids ou le sexe de votre assaillant, vous pouvez neutraliser n’importe qui si vous savez comment atteindre les endroits les plus vulnérables (yeux, nez, gorge, poitrine, genoux, aine). Favoriser une action simple et efficace comme un coup dans l’aine est l'une solution enseignée dans tous les cours d’auto-défense. 

      

     

La légitime défense

     

L'une des régles essentielles inculquées durant les séances de self-défense est le principe de proportionnalité : il fait veiller à ce que la risposte soit équitable au regard de l'attaque.

L’utilisation de l'auto-défense se doit d'intervenir principalement dans un contexte de légitime défense. Afin qu’elle soit justifiée, il faut que cette riposte réponde à trois critères : la nécessité (il n’y a pas d’autre moyen de se soustraire au danger), la simultanéité (la réaction doit être immédiate, on ne doit pas agir par vengeance) et la proportionnalité (il ne doit pas y avoir d’excès dans la riposte). 

Il faut être en capacité de répondre de manière spontanée face à un agresseur armé ou non. De plus, il est important de savoir que chaque personne peut posséder des moyens complémentaires de défense comme une arme non-létale.  

Ces armes ont été développées afin de provoquer une incapacité temporaire tout en limitant les effets néfastes. Ces armes, dites sublétales, possèdent un potentiel mortel faible. En effet, on ne peut pas assurer que la personne ne risque pas de mourir suite à un mauvais usage de l’arme ou suite à une complication (problème de santé, chute, etc.) 

La faible dangerosité de ces armes explique qu'elles puissent être possédées sans autorisation particulière. L’exemple le plus commun est la bombe lacrymogène notamment grâce à son format, sa facilité d’utilisation et son efficacité immédiate. Il faut cependant, lors de l’utilisation de celle-ci, se méfier lorsque l'on se trouve en lieux clos, s'il y du vent et/ou des courants d’airs également afin d'éviter qu'elle ne se retourne contre vous.

N’ayez plus de craintes, ni de peurs. Assurez votre sécurité et développez votre confiance. 

Vous pouvez également retrouver notre article sur le Krav Maga écrit par le Krav Maga d'Aurillac 15.

Produits associés
Articles associés
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire