Incendie : types et réactions

Le feu se définit par la production de flammes, de lumière et de chaleur qui provient, ou non, d'une combustion.

La formation de celui-ci se base sur la règle fondamentale du triangle du feu. Ce dernier est composé d'un comburant, d'un combustile et de chaleur. La présence de ces trois éléments provoque la production de flammes. Si vous souhaitez interrompre ce processus, il est nécessaire de faire disparaitre l'une de ces trois substances. 

 

 

Chaque côté du triangle du feu symbolise l’une des composantes indispensables à l’existence du feu :

 - Le comburant : L'oxygène est le comburant le plus courant. Nous le retrouvons entre autres dans l'air que nous respirons. Il existe également d'autres comburants, comme l'ozone ou l'acide nitrique par exemple.

 - La chaleur : C'est une forme d'énergie qui consiste à une élévation de la température comme la flamme d'un briquet, l'utilisation de plaques de cuisson ou même l'utilisation prolongée d'appareils électroniques.

 - Les combustibles : Le bois, l'essence, le papier, le carton, les objets en plastique et les tissus sont des exemples de combustibles qui sont susceptibles d'alimenter un feu.

Dans le cas des incendies en milieu clos, le point critique se caractérise par le passage à une combustion généralisée de l’ensemble des matériaux présents dans le local. Les gazs issus de la pyrolyse occupent l'intégralité de la pièce et s’embrasent soudainement (pour rappel, la pyrolyse est une décomposition chimique d'une substance obtenue par un chauffage intense en l'absence d'oxygène). Ce phénomène se nomme l'embrasement généralisé éclair et correspond à une situation où l'incendie devient critique et le bâtiment devient très vulnérable, entrainant une éjection massive de chaleur et de fumées. 

 

Le feu n'est pas la seule difficulté

 

Il existe deux autres problèmes majeurs que le feu lors d'un incendie : la chaleur et la fumée.

Les incendies causent entre 600 et 700 décès par an. Les effets de ceux-ci sur le corps humain sont connus. Les valeurs à considérer sont la température ainsi que le flux thermique reçu par la peau. Le corps peut supporter jusqu'à 60°C et des flux de 2.5 kW/m2. Une pièce prise par les flammes atteint 600°C en seulement cinq minutes.

La fumée provoque une perte de visibilité qui désoriente les personnes et les empêche de repérer les cheminements d'évacuation. De plus, elle contient certains gaz nocifs qui peuvent, lors d'une inhalation prolongée, entraîner la mort : 

- Le monoxyde de carbone, est un gaz toxique invisible, inodore et non irritant, présent dans tous les incendies, qui peut être mortel en moins de cinq minutes s'il est présent à au moins 1% dans l'air.

- L'acide cyanhydrique est un gaz toxique qui peut entraîner une anoxie, ce qui correspond à une teneur trop faible en oxygène.

- L'oxide d'azote est un gaz qui provoque des difficultés respiratoires ou une hyperéactivité bronchique chez les personnes sensibles.

Dans la majorité des cas, les victimes décèdent asphyxiées des causes de la fumée plutôt que brûlées par les flammes.

 

Comment le stopper ? 

 

Toutes les techniques qui peuvent neutraliser un incendie reposent sur la suppression de l'un des composants du triangle du feu. Lorsqu'ils interviennent, les sapeurs pompiers se doivent d'être efficace au plus haut point. Celui qui manoeuvre la lance doit adapter le jet, selon l'évolution du sinistre. Le conducteur du véhicule doit, quant à lui, manoeuvrer la pompe pour compenser les pertes de charges, c'est-à-dire une pression moins importante dûe au frottement de l'eau dans le tuyau et à la gravité.

Il existe plusieurs façons de neutraliser un foyer, selon la situation :

- Le jet droit pénètre le foyer grâce à la force du jet dans le but de refroidir un endroit bien précis.

- Le jet diffusé, avec une ouverture de la vanne de 40° environ, permet de neutraliser les risques d'embrasement éclair majoritairement présents dans des bâtiments. Il force les sapeurs-pompiers à attaquer les fumées avant les flammes. Le jet diffusé permet de refroidir le gaz et d'éteindre les petits foyers.

- Le jet diffusé de protection, avec une ouverture de 180°. Il est utilisé pour protéger les professionnels présents en première ligne.

- L'extinction par brouillard d'eau, il garantit une surface d'échange très importante et une réduction de la consommation d'eau. Il a pour but de ralentir la propagation de l'incendie ainsi que le refroidissement de l'air environnant.

- Le jet de mousse, utilisé pour les feux gras et auxiliaires de cuisson. Il étouffe le feu en le privant d'oxygène et est principalement utilisé pour les incendies ménagers.

- Appauvrir la proportion d'oxygène en y projetant des gaz inertes, tels que l'azote par exemple.

- Les extincteurs à poudre, ils utilisent un processus qui absorbe la chaleur de la flamme et diminue la concentration en oxygène.

L'ensemble des incendies provoquent généralement de nombreux dégâts mais ils ne sont pas tous considérés de la même manière. Voici les différentes classes de feux, leurs combustibles ainsi que leurs caractéristiques : 

 

reseau canope.fr

 

Les incendies ont des effets dévastateurs sur la vie humaine mais aussi sur les biens matériels. Parmi les plus marquants :

- La Cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019. 

- Le théatre de La Fenice, à Venise, en 1996.

Le meilleur moyen de se protéger contre un incendie reste de prévenir tout départ de feu, mais aussi de savoir quel comportement adopter face à ces risques.

Les principales techniques sont : 

- Alerter les secours et les occupants de la maison ou de l'immeuble.

- Essayer d'éteindre les flammes avec les moyens en votre possession. Étouffer les flammes avec une serviette, une couverture ou par tout moyen possible.

- Évacuer la maison et se rendre en lieu sûr. Restez au plus près du sol afin d'éviter un maximum la fumée.

- Toucher une porte avant d'essayer de l'ouvrir, le feu peut se trouver derrière. Ne bravez pas la fumée, dans une cage d'escalier par exemple.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire