Fiche métier : kinésithérapeute, ostéopathe et chiropracteur

Lorsqu'on souffre de douleurs musculaires ou articulaires, il est parfois difficile de savoir vers quelle médecine manuelle il est préférable de se tourner. Souvent confondus, les métiers de kinésithérapeuteostéopathe et chiropracteur se distinguent tout de même sur de nombreux points.

 

 Le chiropracteur

Fondée aux Etats-Unis il y a plus d'un siècle mais reconnue en France seulement depuis 2002, la chiropraxie, parfois appelée chiropractie ou chiropratique, est une médecine alternative visant à améliorer l'état de santé d'un patient en faisant un travail sur la solidité et la mobilité des articulations. On fait généralement appel à ce spécialiste pour résoudre des problèmes liés au dos ou à la colonne vertébrale. Le chiropracteur ou la chiropractrice intervient en manipulant différentes parties du corps du patient afin de le soulager après avoir établi un diagnostic. Ce spécialiste du système neuromusculo-squelettique commence par localiser différents points de blocage avant d'en chercher la cause et d'établir une méthode de traitement. C'est via la communication entre le système nerveux et l'appareil locomoteur que ces manipulations permettent d'obtenir des résultats en procédant à des réajustements articulaires. Les traitements passent généralement par des exercices physiques adaptés ou, si besoin, par une modification de l'hygiène de vie du patient.

 

 

Le chiropracteur se distingue de l'ostéopathe à travers un champ d'actions plus étendu, puisqu'il peut effectuer davantage de manipulations afin de soulager des douleurs d'origine fonctionnelle mais aussi pathologique. Cela peut concerner aussi bien des tendinites que des lombalgies, des sciatiques, des scolioses, des hernies discales, des névralgies, des entorses ou des torticolis. Il revendique par ailleurs une formation reconnue à l'échelle internationale, qui requiert 6 années d'étude à temps complet.

 

 L'ostéopathe

Avec une approche moins spécifique et donc plus globale que le chiropracteur, l'ostéopathe a pour mission de maintenir ou de rétablir l'équilibre entre les différentes structures du corps. Ses manipulations visent ainsi à résoudre les dysfonctionnements et les points de blocage d'une partie du corps pour lui redonner toute sa mobilité. L'ostéopathe n'intervient que sur des problèmes d'origine fonctionnelle au moyen de techniques d'étirement, de pression ou de mobilisation qui dépendent de la nature de la douleur à traiter. Un patient peut faire appel à lui pour résoudre par exemple des problèmes liés à des troubles digestifs, pour des sinusites et autres troubles ORL, pour des insomnies, ou à nouveau pour des névralgies, lombalgies ou dorsalgies. L'ostéopathe n'est pas censé intervenir directement sur les cervicales. En termes de formation, il doit préparer un diplôme sur 5 ans au sein d'un établissement agréé par le ministère de la santé, ou passer par un diplôme universitaire de médecine manuelle-ostéopathie.

 

 Le kinésithérapeute

Spécialiste de la rééducation motrice des personnes atteintes de troubles neurologiques ou de paralysies, le masseur-kinésithérapeute intervient aussi auprès des patients de tous âges pour des affections respiratoires ou cardiovasculaires. Il procède à l'aide de massages et de manipulations sur la zone touchée, en s'appuyant sur une ordonnance prescrite par un médecin. Le processus de rééducation s'effectuant généralement sur la durée, il peut définir des exercices de gymnastique médicale que le patient pourra exécuter, d'abord sous son contrôle puis seul, à partir du diagnostic d'un médecin et de l'examen des radios. Son rayon d'action va des simples entorses aux patients accidentés graves, en passant par des scolioses, des lombalgie, des torticolis ou des traumatismes musculaires. Il peut exercer dans les hôpitaux et les centres de rééducation, ou de manière libérale, après une formation de 5 ans.

 

 Des tenues de travail dédiées

Toutes ces interventions impliquent un suivi sur le long terme et s'accompagnent également de traitements préventifs efficaces. Afin d'être à l'aise dans leurs mouvements, ces professionnels peuvent se tourner vers des vêtements légers tels que des pantalons médicaux à taille élastiquée, des tuniques à manches courtes ou longues, ou des blouses de travail, accompagnés de sabots médicaux ou de chaussures antidérapantes. HassonSNV Pro et d'autres marques proposent régulièrement de nouvelles gammes de vêtements qui répondent aux exigences de ces métiers.

 

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire