Préserver son dos : les bonnes postures à adopter au travail

Temps de lecture estimé : 7 minutes

On estime aujourd'hui que 85% des maladies professionnelles sont liées à des troubles musculosquelettiques (TMS). Des lésions et des douleurs musculaires qui pourraient être évitées en adoptant une meilleure position sur notre lieu de travail. Elles concernent aussi bien le dos que les autres parties du corps (tête, nuque, épaules, poignets, etc). Des signes tels qu'un torticolis, une hernie discale ou des douleurs cervicales ou lombaires doivent vous alerter sur la nécessité d'améliorer votre posture. Mais quels sont les bons réflexes à adopter ?

  

Sommaire :

  

 

Dans le cadre d'un travail physique

 

Nombreux sont les corps de métiers impliquant le transport de charges lourdes ou autres mouvements éprouvants pour notre dos, notamment dans l'industrie, l'artisanat ou le BTP. Des douleurs dorsales peuvent également provenir d'un travail imposant une posture debout prolongée ou encore la conduite d'un véhicule ou engin de chantier. Rares sont les professionnels qui ne souffrent pas, à un moment ou un autre de leur carrière, de problèmes de dos plus ou moins aigus.

Dans le cadre d'un travail physique, une bonne connaissance des postures à adopter est primordiale pour ne pas se retrouver victime de troubles musculosquelettiques (TMS) rapidement handicapants. Afin de préserver la bonne intégrité de vos muscles lorsque vous soulevez une charge lourde, vous devez à tout prix éviter les mouvements de torsion. Approchez-vous de l'objet le plus possible en vous positionnant bien en face pour que votre colonne vertébrale reste fixe. Accroupissez-vous sans trop vous incliner vers l'avant et encadrez la charge avec vos deux pieds. Sans forcément vous aider de votre genou, prenez une inspiration et soulevez l'objet progressivement en gardant vos bras allongés entre vos jambes. La charge doit rester le plus proche possible de votre corps.

Si votre travail vous impose une posture debout prolongée, ce qui est le cas de nombreux métiers notamment dans la manutention, les risques sont tout aussi élevés. C'est l'inclinaison du buste vers l'avant ou sur les côtés qui est généralement la cause de douleurs dorsales. Vous devez donc essayer de garder votre dos le plus droit possible, dans l'alignement de votre tête. Veillez à toujours conserver un appui stable sur vos deux jambes en les écartant de la largeur de vos hanches et pensez à fléchir assez souvent les genoux. L'objectif est de répartir le poids de votre corps de manière uniforme sur l'ensemble de vos appuis. Il est conseillé de faire quelques pas et d'étirer ses muscles à intervalles réguliers tout au long de la journée. Sachez aussi qu'il existe des tapis anti-fatigue qui peuvent réduire les risques liés à une station debout prolongée sur votre lieu de travail.

 

 

Dans le cadre d'un travail de bureau

 

Même les métiers de bureau peuvent engendrer des douleurs, notamment dorsales, qu'il est possible d'éviter en connaissant les bons gestes à adopter. Dans un premier temps, assurez-vous que vous disposez bien d'un bureau ergonomique que vous pouvez régler en hauteur en fonction de votre taille. Même chose pour votre siège de bureau : un fauteuil ou une chaise réglables, pourvus d'accoudoirs et d'un dossier large dont vous réglerez la hauteur et la profondeur de la manière suivante. Votre écran doit être situé à une longueur de bras devant vous (entre 50 et 70 cm) et à la hauteur de vos yeux pour vous permettre de garder la fixité de la tête dans l'alignement d'un dos parfaitement droit. Vos bras et vos avant-bras doivent former un angle à 90°. Vous devez être bien calé au fond de votre siège et éviter de croiser vos jambes, quitte à utiliser un repose-pieds.

N'hésitez pas à optimiser les paramètres extérieurs pour ne pas avoir à vous approcher de votre moniteur : augmentez la taille des caractères et travaillez dans une pièce bien éclairée plutôt que d'avoir à élever la luminosité de votre écran. À tout moment, vous devez pouvoir soulager vos poignets en laissant reposer vos bras sur votre bureau. Votre clavier ne doit pas être éloigné de plus de 10 ou 15 cm du rebord de votre table. Il est également préférable d'utiliser une souris plutôt qu'un pavé tactile (ou trackpad) pour ne pas avoir à vous pencher. Là encore, des étirements réguliers du dos, des épaules et des jambes, sont recommandés.

 

 

Que faire si les douleurs sont déjà installées ?

 

Si vous souffrez déjà de douleurs lombaires ou autres dorsalgies, commencez par éviter de reproduire les gestes qui en sont la cause. Consultez si nécessaire un spécialiste pour soulager la douleur à l'aide d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires et prenez rendez-vous avec un ostéopathe ou un kinésithérapeute afin de renforcer votre dos. Pensez à vous équiper d'une ceinture lombaire avant un effort. N'oubliez pas que la prévention de ces douleurs via des postures adéquates peut vous épargner bien des souffrances souvent difficiles à faire disparaître sur le long terme. Pratiquer régulièrement une activité sportive telle que la natation, le vélo ou la marche, peut vous aider à affronter plus sereinement les difficultés de votre métier. Sachez aussi qu'il existe des formations "gestes et postures" accessibles aux salariés pour limiter les risques de maladies professionnelles.

 

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire