La Direction du renseignement militaire

La Direction du Renseignement Militaire, DRM, est un organisme interarmées responsable du renseignement militaire et d'intérêt militaire dirigé par le ministère français des Armées. Elle fait partie de la communauté française du renseignement, comme la DGSE et la DGSI par exemple.

Elle a été créée le 16 juin 1992 par le ministre de la Défense dans le but de rassembler les différents services de renseignement des armées. La DRM est chargée du recueil de l'information, de l'analyse et de la diffusion du renseignement vers les armées, les forces en opération et vers les organismes centraux de la défense. 

 

La DRM

 

https://www.defense.gouv.fr

 

La Direction du Renseignement Militaire travaille en coordination avec de multiples organismes, centres et régiments des trois armées (armée de terre, armée de l'air et marine nationale) qui contribuent à la production de renseignement militaire et en particulier avec les unités de forces spéciales.

Elle est partie intégrante du premier cercle composé du Ministère des Armées, du Ministère de l'Intérieur et du Ministère des Finances et des Comptes Publics. Ce dernier comprend en tout et pour tout cinq autres services en sus de la DRM :

- Direction Générale de la Sécurité Extérieure DGSE ;

- Direction du Renseignement et de la Sécurité de la Défense DRSD ;

- Direction Générale de la Sécurité Intérieure DGSI ;

- Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières DNRED ;

- Service du Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits Financiers clandestins TRACFIN.

Elle participe aussi au dispositif national du renseignement articulé autour du Coordinateur National du Renseignement et de la Lutte contre le Terrorisme.

 

La DRM est composée de cinq centres spécialisés et d’un centre de formation :

- Le Centre de Formation et d'Interprétation Interarmées de l'Imagerie CF3I, recueille de l'information d'images de toutes origines (spatiales, aériennes et terrestres) et forme les interprètes des armées françaises et des pays de l'OTAN.

- Le Centre de Formation et d'Emploi relatif aux Émissions Électromagnétiques CF3E, oriente les capteurs d'écoute et forme le personnel des armées dans le domaine électromagnétique. Il exploite la production en renseignement d’origine électromagnétique et met à jour le référentiel technique national militaire.

- Le Centre Interarmées de Recherche et de Recueil du Renseignement Humain CI3RH, recueille et analyse le renseignement d'origine humaine et forme les spécialistes en renseignement humain des armées avant leur envoi en missions.

- Le Centre de Recherche et d'Analyse du Cyberespace CRAC, mène une recherche numérique spécialisée, notamment sur les réseaux sociaux et évalue la menace.

- Le Centre de Renseignement Géospatial Interarmées CRGI, fusionne le renseignement et fournit l'ensemble des données disponibles sur un même support géo-référencé.

- Le Centre de Formation Interarmées au Renseignement CFIAR, assure la formation au renseignement d'intérêt militaire, dans un cadre national ou multinational, et l'apprentissage des langues nécessaires au renseignement.

 

 

Les missions

 

https://www.defense.gouv.fr

 

La DRM guide la planification et la conduite des opérations au niveau stratégique tout en contribuant à l'orientation de la manœuvre au niveau tactique. Elle fournit au Président de la République, au Ministre des Armées, au Chef d’état-major des armées et aux grands commandements des informations nécessaires à l'exercice de leurs responsabilités.

 

Elle suit 4 grands axes :

- Rechercher : La DRM met en œuvre ses capteurs et ceux mis à disposition par les armées pour recueillir des informations brutes ;

- Exploiter : Elle intègre, recoupe, analyse et interprète les données brutes recueillies et produit un renseignement élaboré, pertinent et objectif ;

- Diffuser : La DRM transmet le renseignement élaboré aux décideurs politiques, aux chefs militaires et aux forces armées en opérations ;

- Orienter : La DRM reçoit des autorités politiques et militaires et des grands commandements des demandes de renseignement qu’elle ordonne et transcrit en ordres de recherche.

  

La DRM est chargée de renseigner les autorités politiques et militaires et de les aider dans leurs choix, au titre de la veille stratégique des risques et menaces. Elle doit également fournir au chef d’état-major des armées, dont elle relève directement, le renseignement nécessaire pour proposer les options militaires et conduire les opérations sur les différents théâtres. La DRM donne des informations qui impactent nécessairement les forces en opérations dans les crises actuelles ou potentielles.

Le directeur du renseignement militaire assiste et conseille également le ministre de la Défense en matière de renseignement d’intérêt militaire.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire