Retour aux origines du salut militaire

À l’origine, le salut militaire est un signe de paix et de courtoisie, endossant un caractère plus solennel à travers les siècles pour devenir aujourd’hui un signe de fidélité et de fraternité. Il existe autant de saluts militaires que d’armées dans le monde, mais son origine est commune à tous les militaires.

L’histoire du salut militaire

L’histoire du salut militaire remonte à l’Antiquité, lorsque deux guerriers se rencontraient, ils s’échangeaient un signe de la main droite (paume ouverte) pour indiquer qu’ils n’étaient pas armés. Ce signe de paix témoignait de leurs bonnes intentions l’un envers l’autre.

Mais la signification du salut militaire prendra tout son sens au Moyen-Âge, devenant alors un geste de respect et de courtoisie. Lorsque deux cavaliers s’affrontaient en duel, il était coutume que chacun dévoile son visage avant le combat pour saluer l’adversaire. Ce salut se traduisait par un geste de la main droite porté à leurs heaumes afin de relever la visière de leurs casques.

Au XVIIe siècle, lorsque deux militaires se croisaient, ils levaient la main droite vers le ciel en écartant trois doigts, pour faire allusion aux trois personnes de la Sainte-Trinité. Au fil du temps, ce geste devenu commun à tous les militaires évoluera : la main s’arrêtera à la hauteur de la coiffe (béret, casque…), alors signe d’une fidélité et d’une fraternité réciproque.

Comment saluer un militaire ? 

Selon le livre de l’infanterie de l’armée française de 1916, le salut militaire est effectué de la manière suivante :

« Porter la main droite ouverte au côté droit de la coiffure, la main dans le prolongement de l’avant-bras, les doigts étendus et joints, le pouce réuni aux autres doigts ou légèrement écarté. La paume en avant, le bras sensiblement horizontal et dans l’alignement des épaules. L’attitude du salut est prise d’un geste vif et décidé et en regardant la personne que l’on salue. Le salut terminé, la main droite est vivement renvoyée dans le rang.

Tout militaire croisant un supérieur le salue quand il en est à six pas et conserve l’attitude du salut jusqu’à ce qu’il l’ait dépassé. S’il dépasse un supérieur, il le salue en arrivant à sa hauteur et conserve l’attitude du salut jusqu’à ce qu’il l’ait dépassé de deux pas. S’il est en armes, il présente l’arme en tournant la tête du côté du supérieur. […] »

Mais ce salut militaire très réglementé est propre à l’armée française. Quant au reste du monde, chaque armée possède à présent son propre salut militaire.

Le salut militaire au-delà des frontières… 

Le Royaume-Uni et la France partage le même salut militaire contrairement au reste du monde. Par ailleurs, on pourrait penser que les Etats-Unis et le Canada effectuent un salut militaire similaire à celui des français mais il n’est pas identique.

Le salut se réalise de la même façon, mais la paume est tournée vers l’intérieur (à l’horizontal). Ce salut militaire aurait pour origine une tradition navale : les membres d’équipage, ayant souvent les mains sales, retournaient leurs paumes afin de ne pas les exhiber aux yeux des officiers.

Chaque salut militaire possède ses propres subtilités, mais seule l’armée Polonaise a conservé le salut ancestral à trois doigts. Même si, finalement, le salut militaire reste avant tout un geste de courtoisie…

Produits associés
Articles associés
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire