Les protections balistiques

Le gilet pare-balles est un équipement de protection absorbant les impacts des balles, principalement fabriqué avec des fibres tissées serrées comme le kevlar.

 Nous allons vous apporter quelques détails sur les plaques en elles-mêmes, avant d'aborder les matières utilisées ainsi que les niveaux de protection. Nous terminerons avec l'importance de la taille pour assurer une bonne protection.

 

Le GPB permet de protéger le porteur contre des projectiles issus d'armes ou de grenades par exemple. Des plaques supplémentaires en métal ou en céramique peuvent être glissées dans les poches prévues à cet effet sur l'avant et l'arrière du gilet dans le but d'arrêter les munitions d'une puissance supérieure. Elles ajoutent une protection importante mais augmentent également le poids du gilet. Les plaques en métal ou en céramique sont généralement utilisées par les armées nationales ou les forces spéciales d'intervention comme le GIGN, le SWAT ou le RAID. Les gilets pare-balles ne sont pas invincibles et des armes puissantes peuvent les transpercer.

Les gilets basiques en kevlar offrent une protection balistique de niveau II ou de niveau IIIA comme les gilets de la marque Le protecteur

 

Les plaques 

 

Il existe plusieurs types de plaques de protection comme les plaques en métal et en céramique. Celles faites de métal sont généralement considérées comme les meilleures pour réduire les traumatismes contondants grâce aux lignes conductrices du matériau.

Il ne faut jamais laver des plaques balistiques avec des détergents ou de l'eau de javel, la qualité balistique serait détruite et votre plaque ne vous protégerait plus.

Afin de nettoyer ses plaques balistiques, utilisez un chiffon doux ou une éponge très légèrement humide avec du savon sans produits corrosifs puis essuyez rapidement avec un chiffon sec. Il est important de toujours stocker un gilet par balles dans sa housse de transport à plat, sur une étagère par exemple.

 

Les Matières

 

Les plaques en céramique offrent une résistance balistique très élevée. Cependant, elles ne sont pas très performantes pour atténuer les traumatismes contondants. En conséquence, elles sont souvent maintenues par des matériaux comme des tissus à base d'aramide, de matières plastiques de haute densité, et ou des métaux.

Les plaques en polyéthylène aussi appelées DYNEEMA sont issues de nouveaux matériaux très résistants, avec actuellement la plus grande résistance aux chocs de tous les composés thermoplastiques. Elles sont très résistantes aux produits chimiques corrosifs, à l'exception des acides, elles possèdent une faible absorption de l'humidité et un très faible coefficient de frottement. Ces plaques sont auto-lubrifiantes et peuvent être jusqu'à 15 fois plus résistantes à l'abrasion que l'acier.

Les plaques en kevlar sont plus résistantes que celles faites en acier et plus légères. Néanmoins, le kevlar possède une forte absorption thermique ainsi qu'une très mauvaise résistance aux UV2. Il dispose d’une très bonne résistance à la traction, aux produits chimiques vis-à-vis des carburants, à l’absorption des chocs et à la dilatation thermique. Il résiste à des températures de +450°C à -160°C.

Les plaques en nanomatériaux comme le nanocarbone offrent un rapport poids / résistance qui dépasse les matériaux actuels mais très peu de produits fait en « nanomatériaux » sont actuellement commercialisés.

 

Les niveaux de résistance

 

Chaque plaque possède un niveau de protection qui protège contre certains types de balleplus le niveau est élevé plus votre protection est accrue.

Voici un détail des différentes protections afin de vous protéger efficacement :

 

 

La taille

 

Les formes des plaques les plus communes sont le rectangle, le rectangle arrondi et l'hexagone irrégulier. 

Les plaques ont pour but de recouvrir les organes vitaux cachés dans la cage thoracique. Chaque individu a une structure corporelle différente, la taille des plaques doit donc être adaptée à la physiologie du corps ou à la taille de la poitrine.

Il n’existe pas de taille de plaque universelle adaptée à tous et le choix des plaques doit être guidé par le physique de l’utilisateur.

 

 

Les plaques mesurent généralement 30 cm × 35 cm avec une certaine destination selon le gilet. L'épaisseur (la profondeur) varie selon le matériau utilisé et la destination de la plaque, mais elle excède rarement 1 cm.

La plaque doit recouvrir la circonférence de la poitrine ainsi que la taille de l’utilisateur potentiel. Le choix de la taille appropriée des plaques et des coussinets anti-choc se fait en fonction des mensurations de l’utilisateur, mais aussi d'un support de taille appropriée pour cette taille de plaque.

La solution la plus fiable pour déterminer la bonne dimension afin que la plaque tienne parfaitement dans votre gilet est de créer une plaque factice en carton à prendre pour modèle.

Pour positionner votre plaque avant, recherchez le point faible en haut de votre sternum et ajustez votre support pour y placer le haut de celle-ci. La plaque arrière doit être positionnée de la même manière sur votre dos, une façon de trouver cet endroit est de chercher les vertèbres les plus saillantes à la base de votre cou, puis placez le haut de votre plaque à environs 10 cm en dessous selon votre morphologie .

Des plaques latérales peuvent être utilisées pour augmenter votre protection, mais elle augmentera aussi votre poids.

Une règle de base utile consiste à s’assurer que votre plaque avant est au moins suffisamment large pour couvrir vos mamelons.

Même si il existe un avantage en termes de gain de poids, prendre une plaque trop petite ne vous protégera pas de façon optimale. De même, prendre une plaque trop grande cause un excès de poids ce qui entrave les déplacements.

Produits associés
Articles associés
Ajouter un commentaire
Vous devez être connecté.

Cliquez pour vous connecter.

Ajouter un commentaire